La membrane de la coquille d'œuf, une source de collagène intéressante ?

En ce qui concerne les principales sources de collagène, les peaux de bovins et de poissons prennent le devant de la scène. Mais saviez-vous que les œufs renferment également cette protéine au sein de leur membrane de coquille d'œuf ? Ce collagène est-il tout autant efficace ? Quels autres nutriments renferme la coquille ? 

Pour commencer, zoom sur la structure d’un œuf 

Les œufs sont connus pour être une mine d’or nutritionnelle, avec des teneurs en protéines et lipides élevées. Mais leurs bénéfices s'étendent bien au-delà de ce que l’on pense. 

Un œuf de poule est constitué de plusieurs éléments. On retrouve à l’extérieur la coquille, bien évidemment, suivie d’une fine membrane tapissant son intérieur. 

Elle est elle-même composée de deux couches : 

  • une couche externe qui est attachée à la coquille, 

  • une couche interne qui est attaché au blanc d’œuf. 

Vous avez peut-être déjà constaté cette membrane, notamment en décortiquant un œuf dur ! Entre ces deux parties de la membrane, une chambre à air se forme à l’une des extrémités de l'œuf. 

Enfin, on retrouve à l’intérieur le blanc et le jaune d’oeuf, que l’on met avec plaisir dans une poêle dès le petit-déjeuner !

La membrane de l'œuf a un but bien précis. Elle protège l’embryon de poussin de potentiels germes qui pourraient entrer dans la coquille, qui, poreuse, ne constitue pas une barrière très efficace. Elle joue également un rôle dans le développement de l'œuf, en constituant un support bien avant que la coquille n’apparaisse. 

 


Quels nutriments la membrane de coquille d'œuf contient-t-elle ? 

Bien souvent, dès que les œufs sont préparés, on a tendance à jeter directement la coquille à la poubelle sans se poser de question. Et pourtant ! La coquille d'œuf, ou plutôt sa membrane, contient un bon nombre de nutriments. 

Au sein de cette membrane on peut retrouver du collagène en grande quantité puisqu’il représente entre 33 et 38 % de sa masse. D’autres nutriments y sont présents, tels que : 

  • de l’acide hyaluronique;
  • du glucosamine;
  • de la chondroïtine;
  • de l’élastine
  • et de nombreux acides aminés, sources de protéines. 

La membrane de la coquille d'œuf est l’unique source renfermant naturellement du collagène de type I et V. Le collagène de type I est le principal type utilisé pour la fabrication des compléments alimentaires de collagène marin et bovin, et se retrouve dans l’organisme essentiellement au niveau de la peau, des tendons et des os. Quant au collagène de type V, il se trouve à la surface de certaines cellules dermo-épidermiques ainsi que dans les cellules des cheveux. De quoi multiplier vos chances d’avoir une action globale sur le corps ! 

Le collagène de la coquille d'œuf est-il efficace ? 

les nutriments de la coquille d'oeuf

Le collagène de la coquille d'œuf, ainsi que l’ensemble de ses constituants, a été testé scientifiquement de nombreuses fois, avec des résultats plus qu’encourageants. 

Parmi ses propriétés, cette protéine présente dans la membrane d'œuf est particulièrement intéressante pour maintenir la jeunesse de la peau, en agissant sur sa fermeté et son élasticité. Une étude réalisée durant 60 jours sur 50 personnes ayant consommé de l’Ovoderm®, un actif de collagène d'œuf breveté, a donné les résultats suivants : 

Mais ce n’est pas tout puisque la membrane de coquille d'œuf serait également intéressante pour le confort articulaire, autant en prévention chez les sportifs que chez les personnes atteintes d’arthrose

On peut notamment citer une étude portant sur 67 patients qui a été réalisée pour analyser l’impact du collagène de l'œuf sur la douleur et la raideur associées à l’arthrose du genou. Selon les chercheurs, il y aurait une diminution de 30% des douleurs pour un tiers des participants après seulement 10 jours d’utilisation du complément ! De même, la raideur articulaire a été réduite de 50% pour le quart des personnes après la même période de temps. Que de bienfaits pour une membrane si fine ! 


L’Ovoderm® et l’Ovomet®, deux actifs brevetés renfermant du collagène, mais pas que ! 

Parmi les compléments alimentaires à base de membrane d'œuf, certains se démarquent du lot, comme l’Ovoderm® et l’Ovomet®, deux actifs brevetés. En plus de renfermer du collagène provenant de la membrane d’oeuf, ils contiennent d’autres nutriments complémentaires pour la peau et les articulations : 

  • Du glucosamine et de la chondroïtine. Ces deux constituants sont impliqués dans le maintien de l’intégrité du cartilage articulaire. Ils permettent de réduire la dégénérescence cartilagineuse, et augmentent la production de liquide synovial, qui a pour rôle de lubrifier l’articulation. 

  • De lacide hyaluronique, que l’on ne présente plus et qui forme un combo parfait avec le collagène. Cet actif permet à la peau d’être bien hydratée sur le long terme en retenant les molécules d’eau dans les tissus et joue un rôle anti-inflammatoire et anti-douleur au niveau des articulations. 

  • L’élastine, qui, comme son nom l’indique, participe à l’élasticité des tissus, et notamment de la peau et des tendons. Elle aide à garder une peau tonique et renforce la résistance des tendons pour éviter les blessures. 

L’Ovoderm® (pour la peau), et son compagnon l’Ovomet® (pour les articulations) deviennent des actifs indispensables pour prendre soin à la fois de votre peau et de vos articulations. En plus de ces propriétés bénéfiques pour la santé, ces compléments assurent une sécurité en étant certifiés par les autorités européennes, et en suivant des consignes d'hygiène strictes. De plus, les coquilles d'œufs sont récoltées dans le respect de l’environnement et du bien-être animal. 


Collagène de membrane d'œuf, ou collagène animal ? 

Au vu de tous ces bénéfices, faut-il choisir du collagène animal ou celui de la membrane d'œuf ? On peut dire qu’ils sont tous très intéressants mais aussi complémentaires. En effet, les actifs comme l’Ovomet® et l’Ovoderm® ont l’avantage d’apporter à l’organisme d’autres molécules (élastine, acide hyaluronique..) participant à la santé des articulations, de la peau et des cheveux, et qui sont des molécules absentes du collagène animal. Néanmoins, le collagène bovin et marin est plus proche du collagène naturellement produit par le corps et sa biodisponibilité est très bonne. L’idéal est donc de pouvoir consommer les deux afin de profiter des bienfaits des différentes sources.