Super aliments : Comment boostent-ils l'efficacité du collagène ?

Les super aliments, riches en nutriments essentiels et notamment en vitamine C et en acides aminés essentiels et non-essentiels, jouent un rôle clé dans la synthèse du collagène. Découvrez comment ces aliments puissants peuvent renforcer l'efficacité du collagène pour une peau, des articulations, des os, des tendons et des ligaments en meilleure santé.

Qu’est-ce que les super aliments ?

Définition et caractéristiques

Les super aliments ou superfoods sont des denrées naturelles et bruts, qui possèdent une richesse en nutriments et qui sont reconnus pour leurs bienfaits sur la santé, validés par des études scientifiques.

Éléments à prendre en considération

Avant d’évaluer les bienfaits d’un aliment, il est important de prendre en compte la dose à laquelle il sera consommé. En effet, les valeurs nutritives sont souvent mises en avant sur la base d’une consommation de 100 g de produit, alors qu'en réalité, nous ne consommons pas toujours cette quantité. Par exemple, une portion de cornichons est composée de bien moins de 100 g. De plus, la nourriture n'est pas magique. Ses effets bénéfiques sur le corps et l'organisme nécessitent une consommation régulière. Il est également nécessaire de prendre en compte les sources scientifiques qui soutiennent la notion de super aliments. Sans preuves solides, un aliment riche en vitamines et minéraux reste simplement nutritif, sans justifier l'appellation de super aliment. Il est donc primordial d'être vigilant face aux listes de superfoods qui ne citent aucune source fiable. Pour autant, il est important de prendre en considération que la littérature scientifique n’est pas figée dans le marbre. Le nombre d’études ne cesse d’augmenter et pourrait inclure de nouveaux aliments en tant que superfoods, ou bien en éliminer.

Les superfoods dans l'alimentation

Aucun aliment, pas même un super aliment, ne peut à lui seul combler tous nos besoins en nutriments. C'est pour cela qu'il est primordiale de favoriser une alimentation équilibrée, où les super aliments feraient partis de cette alimentation et pourraient avoir des effets bénéfiques sur le l'organisme. Parmi les superfoods, on peut retrouver des légumes, plus précisément des légumes verts, des graines et des noix, des fruits, notamment des baies, etc. On retrouve par exemple : 

  • La carotte : Elle possède des caroténoïdes parmi lesquels on retrouve la béta-carotène. Cette dernière agirait comme un antioxydant en diminuant le stress oxydatif et en réduisant ainsi les réponses inflammatoires. Par ce mécanisme d’action, elle permettrait de contribuer à prévenir des maladies cardiovasculaires [1] ainsi qu'à prévenir des maladies chroniques. [2]
  • Le cranberry ou canneberge : Sa composition en polyphénols et notamment en quercétine, lui permettrait de contribuer à réduire le diabète, notamment en réduisant les taux de glycémie à jeun. [3] Sa composition riche en flavonoïdes tels que les proanthocyanidines lui permettrait également d'aider à diminuer les symptômes des infections urinaires (cystite) [4] ainsi que de diminuer les risques de récidives. [5] 
  • La grenade : Les propriétés antioxydantes et anti athérogènes présents dans ses polyphénols lui permettraient de contribuer à la diminution du développement des lésions liées à l’athérosclérose. [6] De plus, certaines études ont démontré ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anti-tumorigènes. [7] 
  • Le kiwi : Il est 2 fois plus riche en vitamine C que l'orange et le pamplemousse, et aurait également davantage d'antioxydants. Sa composition en polyphénols lui confèrerait des propriétés antioxydantes puissantes qui pourraient lui permettre de diminuer les symptômes du stress oxydatif. [8 ; 9] 
  • Le safran : De par sa composition, il posséderait des propriétés anti-dépressives et anxiolytiques. [10] 

Superfoods vs Compléments Alimentaires : Quelle est la Différence ?

La distinction entre un superfoods et un complément alimentaire réside principalement dans leur nature et dans leur utilisation. Un superfoods est un produit naturel, non transformé, qui se distingue par sa richesse exceptionnelle en nutriments bénéfiques, tels que les vitamines, les minéraux et les antioxydants. Ils sont consommés dans leur forme entière, comme les baies, les légumes verts à feuilles, ou les graines, et leurs bienfaits pour la santé sont soutenus par des études scientifiques. Ils sont néanmoins à consommer en simultané d'une alimentation variée et équilibrée.

En revanche, un complément alimentaire est un produit élaboré qui contient des concentrations spécifiques de nutriments, souvent issus de superfoods, sous forme de pilules, de poudres ou de liquides. Les compléments alimentaires sont conçus pour combler des carences nutritionnelles ou apporter des avantages physiologiques ciblés. Ils sont également à consommer dans le cadre d'une alimentation équilibrée.

Impact des super aliments sur la production de collagène

Mécanisme d’action du collagène

Le collagène est une protéine essentielle qui joue un rôle crucial dans la structure et la fonction de nombreux tissus dans notre corps, notamment la peau, les os, les articulations, les tendons et les ligaments. Son mécanisme d'action repose sur sa capacité à former des fibres robustes et flexibles, conférant ainsi résistance et élasticité aux tissus. Le collagène est composé de longues chaînes d'acides aminés (glycine, etc.), qui s'enroulent en une triple hélice, créant une structure solide. Lorsqu'il est produit par les cellules, notamment les fibroblastes dans la peau, il se combine pour former des réseaux fibrillaires qui renforcent la matrice extracellulaire. Ce maillage soutient les cellules et aide à maintenir l'intégrité et la cohésion des tissus. De plus, le collagène joue un rôle dans la réparation des tissus en stimulant la régénération cellulaire et en facilitant la cicatrisation des plaies. Ainsi, le collagène serait indispensable pour la santé et la solidité de nos tissus corporels. [11]

Lien entre les superfoods et la synthèse du collagène

Outre les superfoods qui désignent des aliments riches en vitamines et minéraux ayant des bénéfices avérés sur la santé, de nombreux végétaux jouent un rôle clé dans la production et le maintien du collagène dans notre corps. En effet, les baies, les agrumes, les légumes verts et les oléagineux (graines et noix), seraient particulièrement bénéfiques, car ils contiennent des vitamines et des minéraux nécessaires à la synthèse du collagène. Par exemple, la vitamine C, présente en abondance dans les agrumes et les baies, est cruciale pour la production de collagène, car elle aide à stabiliser les molécules de collagène et à favoriser leur formation. [12] De même, les acides aminés comme la glycine, la proline et la lysine, présents dans la nourriture comme les oléagineux, sont les blocs de construction de base du collagène. [13]

En favorisant ces aliments dans votre alimentation, vous fournissez à votre corps les éléments nécessaires pour produire et maintenir des niveaux optimaux de collagène, ce qui pourrait contribuer à la santé de la peau, des articulations, des os et des tissus conjonctifs. [11]

Conclusion

  • Les superfoods sont des aliments naturels qui possèdent une richesse en vitamines et minéraux, ainsi que des bienfaits avérés sur la santé. Pour autant, ils sont à consommer dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée.
  • Certains nutriments, tels que la vitamine C et les acides aminés (glycine, proline, lysine, etc.), sont nécessaires à la synthèse du collagène.
  • Certains super aliments pourraient ainsi aider au maintien et à la production du collagène dans notre organisme, permettant de contribuer au bien-être de la peau, des articulations et des os.
  • Favorisez une consommation de végétaux bio et d'un collagène de bonne qualité comme le Collagène Marin Twenty DC.

Bibliographie

[1] Gammone, Maria Alessandra, Francesca Romana Pluchinotta, Sonia Bergante, Guido Tettamanti, et Nicolantonio D’Orazio. « Prevention of Cardiovascular Diseases with Carotenoids ». Frontiers in Bioscience (Scholar Edition) 9, no 1 (1 janvier 2017): 165‑71. https://doi.org/10.2741/s480.
[2] Vachali, Preejith, Prakash Bhosale, et Paul S. Bernstein. « Microbial Carotenoids ». Methods in Molecular Biology (Clifton, N.J.) 898 (2012): 41‑59. https://doi.org/10.1007/978-1-61779-918-1_2.
[3] Delpino, Felipe Mendes, Lílian Munhoz Figueiredo, Taiciane Gonçalves da Silva, et Thaynã Ramos Flores. « Effects of Blueberry and Cranberry on Type 2 Diabetes Parameters in Individuals with or without Diabetes: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Clinical Trials ». Nutrition, Metabolism, and Cardiovascular Diseases: NMCD 32, no 5 (mai 2022): 1093‑1109. https://doi.org/10.1016/j.numecd.2022.02.004.
[4] Bruyère, F. « [Use of cranberry in chronic urinary tract infections] ». Medecine Et Maladies Infectieuses 36, no 7 (juillet 2006): 358‑63. https://doi.org/10.1016/j.medmal.2006.05.001.
[5] Meena, Jitendra, Christy C. Thomas, Jogender Kumar, Sumantra Raut, et Pankaj Hari. « Non-Antibiotic Interventions for Prevention of Urinary Tract Infections in Children: A Systematic Review and Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials ». European Journal of Pediatrics 180, no 12 (décembre 2021): 3535‑45. https://doi.org/10.1007/s00431-021-04091-2.
[6] Aviram, Michael, et Mira Rosenblat. « Pomegranate Protection against Cardiovascular Diseases ». Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine: eCAM 2012 (2012): 382763. https://doi.org/10.1155/2012/382763.
[7] Sharma, Pooja, Sarah F. McClees, et Farrukh Afaq. « Pomegranate for Prevention and Treatment of Cancer: An Update ». Molecules (Basel, Switzerland) 22, no 1 (24 janvier 2017): 177. https://doi.org/10.3390/molecules22010177.
[8] Iwasawa, Haruyo, Erika Morita, Satoru Yui, et Masatoshi Yamazaki. « Anti-Oxidant Effects of Kiwi Fruit in Vitro and in Vivo ». Biological & Pharmaceutical Bulletin 34, no 1 (2011): 128‑34. https://doi.org/10.1248/bpb.34.128.
[9] Duttaroy, Asim K., et Aud Jørgensen. « Effects of Kiwi Fruit Consumption on Platelet Aggregation and Plasma Lipids in Healthy Human Volunteers ». Platelets 15, no 5 (août 2004): 287‑92. https://doi.org/10.1080/09537100410001710290.
[10] Shafiee, Mojtaba, Soheil Arekhi, Alireza Omranzadeh, et Amirhossein Sahebkar. « Saffron in the Treatment of Depression, Anxiety and Other Mental Disorders: Current Evidence and Potential Mechanisms of Action ». Journal of Affective Disorders 227 (février 2018): 330‑37. https://doi.org/10.1016/j.jad.2017.11.020.
[11] Choi, Franchesca D., Calvin T. Sung, Margit L. W. Juhasz, et Natasha Atanaskova Mesinkovsk. « Oral Collagen Supplementation: A Systematic Review of Dermatological Applications ». Journal of Drugs in Dermatology: JDD 18, no 1 (1 janvier 2019): 9‑16.
[12] Smith-Cortinez, Natalia, Raphael R. Fagundes, Valentina Gomez, Defu Kong, Dirk R. de Waart, Janette Heegsma, Svenja Sydor, et al. « Collagen Release by Human Hepatic Stellate Cells Requires Vitamin C and Is Efficiently Blocked by Hydroxylase Inhibition ». FASEB Journal: Official Publication of the Federation of American Societies for Experimental Biology 35, no 2 (février 2021): e21219. https://doi.org/10.1096/fj.202001564RR.
[13] Solano, F. « Metabolism and Functions of Amino Acids in the Skin ». Advances in Experimental Medicine and Biology 1265 (2020): 187‑99. https://doi.org/10.1007/978-3-030-45328-2_11.

Collagène Peau Magnifique

Collagène Peau Magnifique - saveur Thé-Pêche

Collagène marin Twenty DC enrichi en Ovoderm®. Complexe bioactif spécial anti-âge

52,90€
Collagène Marin et ovoderm

Duo Peau & Articulations

Le duo parfait pour prendre soin de sa peau en profondeur et de ses articulations

84,49€
Gourde TWENTY D.C

Gourde iconique Twenty DC

Pour assurer une prise quotidienne de collagène dans 200ml à 650ml d'eau

9,90€

Les sujets similaires