Collagène végétarien, végan ou animal : ce que vous devez savoir 

Complément intéressant pour lutter contre les signes de vieillesse de la peau et le confort des articulations, le collagène est un complément de choix. Alors que la plupart des produits contiennent du collagène animal, certaines marques affichent “collagène végétarien” “collagène vegan”. Existe-t-il un tel type de collagène ? Si oui, quelles sont les différences ? On fait le point sur les idées reçues. 

D’où vient le collagène ? 

Origine animale du collagène : bovin ou marin

Le collagène est une protéine animale ! On en retrouve donc chez l’homme mais également chez les animaux, dans leur matrice extracellulaire. Et cela, dans tous les tissus de l’organisme, que ce soit les os, les tendons, la peau, les muscles, les articulations, ou encore les vaisseaux sanguins. Comme chez l’humain, cette protéine a un rôle de soutien et de résistance aux chocs indispensable. 

Vous l'aurez compris, extraire du collagène pour les compléments alimentaires est exclusivement possible à partir de sources animales. Pour la majorité des cas, c’est vers la peau de bovin ou de poisson que les industries de compléments vont se tourner. En effet, bien qu’on ne ressemble pas physiquement à ces animaux, notre collagène, lui, est très semblable au leur. Cela ne signifie pas pour autant que ce type de produit participe à la maltraitance et à la surexploitation animale. En choisissant un collagène breveté et haut de gamme, le collagène est récolté à partir de bovins élevés en plein air ou de pêche durable

Vous souhaitez en savoir plus sur le cheminement du collagène de la peau des animaux à votre complément du quotidien ? 

Une fois que les peaux des animaux sont récupérées, elles sont broyées, pressées et mélangées avec de l’eau. On leur ajoute des enzymes naturelles pour extraire la protéine de collagène et la décomposer en peptides : on obtient l’hydrolysat de collagène, pour une meilleure absorption par le corps. Le produit obtenu est filtré pour évacuer la possibilité de métaux lourds, puis analysé en laboratoire pour s’assurer d’une sûreté optimale. 

Mais alors, existe-t-il du collagène végétarien ? 

Collagène végétarien de la coquille d'oeuf

 

Si les collagènes bovins et marins sont les plus répandus pour leur ressemblance avec le collagène humain, il existe une source de collagène végétarien : la coquille d'œuf. Néanmoins, en tant que sous-produit de la poule, son origine reste animale. Notons que l'œuf convient à la plupart des régimes végétariens

Avez-vous déjà remarqué une fine pellicule qui se détache lorsque vous écalez un œuf dur ? Dans cette membrane de la coquille d'œuf, vous trouverez pas moins de 33% de collagène ! Mais ce n’est pas tout, puisqu’elle renferme également de l’acide hyaluronique, du glucosamine, de la chondroïtine ou encore de l’élastine, des molécules très intéressantes pour la beauté de la peau et la santé des articulations ! 

Manger directement la membrane et la coquille d'œuf n’est pas forcément une solution pratique, ni même sécure puisque les coquilles peuvent porter des bactéries et transmettre la salmonellose. Pour éviter les problèmes, vous pouvez trouver dans le commerce des compléments alimentaires à base de poudre de coquille d'œuf, qui eux, ont été contrôlés et sont de qualité alimentaire. L’Ovoderm® et l’Ovomet®, par exemple, sont deux actifs brevetés qui remplissent toutes les consignes d’hygiène imposées et avec une bonne biodisponibilité. 

L’idéal, en cas de régime omnivore, est de pouvoir combiner le collagène animal qui ressemble au collagène humain et dont la biodisponibilité est excellente, avec l’Ovoderm ou l’Ovomet, ces actifs qui amènent, en plus du collagène, d’autres molécules intéressantes pour le corps. 


Le collagène vegan, ça existe ? 

Le collagène végan n'existe pas

 

Si un complément alimentaire indiquant “collagène vegan” se trouve sur votre chemin, sachez que ce nom est purement marketing ! En effet, il n’existe pas de collagène vegan puisque cette protéine est exclusivement présente dans le règne animal. Un “collagène végan” est bien souvent un mélange de plantes pensées pour lutter contre le vieillissement. Les produits affichent bien souvent qu’ils permettent de “booster le collagène” ou encore “l’activer”, mais en réalité, aucune plante ne peut apporter du collagène au corps. 

Certaines d'entre elles peuvent apporter certains acides aminés présents dans le collagène, mais pas l'entièreté. 

Comment booster sa production de collagène quand on est vegan ? 

Il est techniquement difficile de booster sa production de collagène avec des aliments végétaux, même avec des “activateurs de collagène”. Néanmoins, certains nutriments participant à la préservation du collagène déjà présent ou encore comme légère aide pour sa fabrication peuvent être trouvés dans les végétaux. 


Pour cela, il faut que ces aliments contiennent : 

  • des antioxydants qui ralentissent l’oxydation des radicaux libres, ce qui permet de lutter contre le vieillissement cellulaire et de ralentir la dégradation du collagène;

  • de la vitamine C, qui aide à la fabrication du collagène

  • les acides aminés majoritaires du collagène (glycine, proline et lysine) pour maintenir la production normale (si vous avez une carence, votre corps sera encore moins en mesure de produire la fameuse protéine) ; 

  • du zinc, du silicium, du soufre, qui interviennent dans la synthèse du collagène ; 

  • ou encore des acides gras qui protègent les fibres de collagène. 


Pour lutter contre le vieillissement cutané, vous pouvez donc intégrer dans votre alimentation du quotidien : 

  • des baies de goji, cranberries et de manière générale les fruits rouges qui sont très riches en antioxydants ;

  • du kiwi pour faire le plein de vitamine C, ou des poivrons si vous préférez les légumes ;

  • de l’ail pour sa richesse en soufre (et lutter contre les vampires) ;

  • des oléagineux comme la noix, des noisettes, des graines de lin, des amandes pour leurs bons acides gras. 


Collagène végétarien, vegan et animal : le résumé 

Le collagène provient d’origine exclusivement animale ! Il n’existe pas de collagène végétal, même si certains aliments peuvent lutter contre le vieillissement cutané. Pour un réel apport en collagène et une production corporelle augmentée, c’est vers le collagène animal (bovin ou marin), que votre choix devra se porter, ou encore vers le collagène végétarien à base de membrane de coquille d'œuf !