Les principaux signes d'un manque en collagène

Le collagène est une protéine essentielle au bon fonctionnement du corps humain en participant à la structure des tissus (os, peau, articulations, muscles etc.).  Mais que se passe-t-il en cas de déficit de collagène ? Quelles en sont les causes ? Twenty DC vous révèle les répercussions d’un manque de collagène. 


Quels facteurs provoquent un déficit en collagène ? 

Le principal facteur responsable d’une baisse de la production de collagène est tout simplement l’âgeD'autres explications peuvent être génétiques (et provoquer une pathologie), mais ceux-là sont plus rare

Le corps humain produit du collagène tout le long de sa vie. Néanmoins, à partir de 25 ans, sa production naturelle diminue progressivement, à raison de 1,5 % par an, puis s’accélère de plus en plus.  60 ans, l’organisme produirait environ 50 % de collagène en moins qu’à 20 ans !  

Des causes environnementales peuvent aussi accélérer cette diminution de production : 

  • la pollution

  • les habitudes de vie

  • le tabac

  • une alimentation pauvre en vitamines, minéraux et protéines,

  • une consommation d’alcool importante et régulière ,

  • un stress chronique

  • une exposition importante aux rayons UVs du soleil. 

Si ces causes environnementales peuvent être évitées, l’âge ne l’est pas. Mais quelles sont les signes de cette perte de collagène ? 


Signe 1 : Une peau sèche et un teint terne 

La peau est composée à près de 28 % de protéines, dont la majorité est du collagène de type I. Dans le derme, il participe au maillage interne, et soutient l’épiderme. Le collagène aide également à maintenir l’hydratation de la peau

Quand la peau commence à manquer de collagène, elle va être moins soutenue et elle va s’affaisser sur elle-même, se relâcher. De plus, elle perd sa capacité à retenir l’eau dans les tissus et va se déshydrater peu à peu. 

 

Signe 2 : L'apparition des premières rides et ridules 

La manque d’hydratation de la peau associée à un relâchement cutané va avoir pour conséquence l’apparition de rides et ridules. Cette conséquence de la déficience en collagène est rapidement visible. 

 

Signe 3 : Des articulations douloureuses

Le collagène de type II est retrouvé au sein de toutes les articulations synoviales du corps. C’est plus exactement un composant important du cartilage

Le cartilage se situe à l’extrémité des articulations et facilite le glissement des os les uns contre les autres grâce à sa viscosité. Il absorbe aussi les chocs de la vie de tous les jours mais aussi lors d’activités sportives

Une déficience en collagène a pour effet direct d’amincir la couche cartilagineuse et de précipiter le vieillissement des articulations. Les chocs sont moins absorbés, les articulations ne glissent plus aussi facilement. Dans ce cas, vous risquez de souffrir de douleurs articulaires

 

Signe 4 : De blessures musculaires ou osseuses répétées 

Les muscles, tendons, ligaments, mais aussi les os sont riches en collagène qui permet leur structure et résistance. 

Une carence en collagène provoquée par l’âge, le quotidien ou l’activité sportive possède des répercussions sur ces structures qui deviennent plus fragiles. On observe un risque accru de : 

  • tendinites

  • luxations

  • entorses

  • déchirures musculaires

  • casse osseuse

Ainsi, au-delà de l’apparence esthétique, une baisse de collagène peut impacter la santé physique et augmente le risque de blessures. Pour cette raison, il est nécessaire de mettre en place des actions pour limiter ces risques, comme se supplémenter, par exemple ! 

 

Signe 5 : Plus de cellulite et de vergetures 

Le collagène du derme permet également de conférer résistance, fermeté et élasticité à la peau, afin que celle-ci puisse se mouvoir et s’étirer sans souffrir de ces mouvements. Cette protéine joue donc un rôle sur l’apparence lisse et tonique de votre peau. 

Quand on souffre d’un manque de collagène, cette capacité à avoir la peau lisse et résistance diminue. La peau devient donc moins propice à lutter contre les augmentations de volume des cellules graisseuses sous la peau. Résultat ? Un développement de cellulite plus important. 

De plus, en étant moins résistante et élastique, la peau supporte moins bien les prises et perte de poids, et l’apparition de vergetures est également favorisée. 

Cette diminution de collagène a également un autre impact : une difficulté de cicatrisation plus importante. Chaque blessure devient plus longue à guérir. 

 

Prendre du collagène en poudre : la réponse idéale pour éviter les carences

Pour lutter contre la baisse de production de cette protéine indispensable, une solution : la supplémentation

La consommation régulière de peptides hydrolysés de collagène marin via la prise de compléments alimentaires permet l’apport de collagène directement dans les tissus et stimule la production naturelle pour le corps. Parmi ses bénéfices, il aide à : 

  • diminuer l’apparence des rides,

  • lutter contre la déshydratation de la peau, 

  • rendre la peau plus tonique

  • limiter l’apparition de cellulite et vergetures,

  • combattre les douleurs articulaires

  • réduire le risque de blessures musculaires et osseuses. 

En bonus, il participe à la beauté des phanères et donne des cheveux et des ongles plus forts ! 

Le saviez-vous ? Ehlers-Danlos, une maladie génétique qui touche le collagène
 

Il existe une pathologie génétique qui touche la production de collagène : le syndrome d'Ehlers-Danlos. Touchant une personne sur 5000, cette maladie a longtemps été nommée “maladie des contorsionnistes". 

Cette pathologie génétique provoque une insuffisance critique en collagène et abîme la peau comme les articulations des personnes touchées. Les symptômes sont variables et pas toujours visibles. Les articulations sont instables et douloureuses, et la peau est plus fragile. 

Déboitement articulaire fréquent, luxation, cicatrices importantes, douleurs articulaires chroniques, arthrite précoce, ostéoporose, jusqu’à un risque d’anévrisme accru sont les conséquences de cette déficience pathologique en collagène.