4 astuces pour fabriquer son collagène à la maison

Dans le monde des DIY et des fabrications maison, le collagène n’y échappe pas. Bien que cette solution puisse prendre du temps, il est possible de préparer son collagène à la maison, qu’il soit destiné à la consommation ou à l’application sur la peau. Twenty D.C vous dévoile 4 astuces pour fabriquer et produire son collagène à la maison

Astuce 1 : fabriquer du collagène avec le bouillon d’os

Le collagène se trouve dans les aliments d’origine animale, et notamment les os. On peut donc l’extraire depuis les restes d’un repas en préparant un bouillon d’os à consommer. 

Lors d’un dîner contenant du poulet, ne jetez surtout pas les os ! Récupérez-les, ainsi que les ligaments et toute partie qui ne sera pas mangée et placez le tout dans une casserole. Ajoutez une quantité d’eau suffisante pour immerger tous les os, et ajoutez une cuillère à café de sel. 

Portez le contenu de votre casserole à ébullition et laissez cuire ensuite à feu tout durant 5 heures. Plus vous laissez cuire longtemps, et plus vous pourrez extraire le collagène. 

En fin de cuisson, filtrez le tout à travers une passoire et ne récupérez que le bouillon d’os. C’est fini, vous avez fabriqué du collagène

Vous n’avez plus qu’à en boire directement et mettre le reste au frais. Dans le réfrigérateur, votre bouillon va former une gelée à cause de la graisse de poulet, mais se transformera en bouillon en le réchauffant au micro-ondes. 

Astuce 2 : la coquille d’œuf en poudre, l’astuce récup

Intégrez de la poudre de coquille d’œuf en poudre dans vos préparations. 

L’oeuf est une mine d’or nutritionnelle, aussi bien pour son blanc que son jaune. Ce qui est moins connu, c’est que sa coquille et sa membrane accolée sont tout autant intéressants. Alors avant de les jeter, lisez ceci ! 

33 à 38 % de la masse sèche de la membrane est constituée de collagène ! Vous savez, cette fine couche blanche entre le blanc et la coquille ? En plus de cela, elle contient une quantité non négligeable d’acide hyaluronique, de la glucosamine, de la chondroïtine, et de l’élastine, ainsi que de nombreux acides aminés. La coquille en elle-même, elle, est une grande source de calcium. 

Alors autant ne pas s’en priver ! 

Néanmoins, faites attention lors de la consommation de coquille d'œuf. Sur celle-ci, il y a de potentiels risques de développement de salmonelles, pouvant causer la maladie salmonellose. 

Ainsi, pour profiter des bienfaits de la coquille d'œuf, pensez les bouillir durant plus de 10 minutes. Cela permet de réduire les risques. Après séchage complet, écrasez-les grossièrement, et passez-les au mixeur pour obtenir une fine poudre. Conservez-la dans un bocal en verre. Vous pouvez l’utiliser en saupoudrant une demi cuillère à café de coquille d'œuf dans vos recettes

diy masque au collagène

Astuce 3 : faire un masque DIY naturel pour le visage à base de collagène

Une autre astuce pour fabriquer du collagène est de préparer des masques cosmétiques pour le visage avec des actifs en contenant. Le principe est d’utiliser un masque à base de poudre de coquille d'œuf. 

Pour cela, mélangez une cuillère à café de poudre de coquille d’œuf avec le blanc d’un œuf battu. Appliquez le tout sur la peau et laissez poser durant 10 à 15 minutes avant de rincer. Le blanc d’œuf a en plus une action astringente qui resserre les pores, et retend les peaux matures. Pourquoi se priver ? 

Astuce 4 : adoptez une alimentation qui booste votre production naturelle

Pour être certain de maintenir une production convenable et naturelle de collagène par l’organisme, veillez à avoir une alimentation riche en :

  • vitamines et minéraux : une carence peut impacter la production. Intégrez notamment beaucoup de vitamine C et de zinc qui jouent un rôle dans la production de collagène, et de vitamine E, un puissant anti-oxydant. 

  • de protéines : ils permettent de fournir des acides aminés participant à la production de collagène. 

La solution pratique : les compléments de collagène

Les astuces ci-dessus sont valables, même si ce n’est pas la manière la plus efficace de consommer du collagène bien assimilé par le corps. De plus, elles demandent un certain temps, et ne sont pas exemptes de tout risque de contamination à la salmonellose. Pour un effet optimal et sans prise de tête, nous préférons vous conseiller l’utilisation de compléments alimentaires de peptides hydrolysés de collagène (marin ou bovin) afin de vous assurer : efficacité, sécurité, praticité

Qu’est-ce que le collagène et pourquoi en prendre ? 

Le collagène est la protéine la plus abondante du corps humain. Elle représente en effet plus de 30% des protéines de l’organisme. Il s’agit d’une protéine de structure des tissus (peau, os, tendons, muscles, articulations, cheveux, ongles, vaisseaux sanguins). Le collagène se situe dans la matrice extracellulaire de ces tissus, et aide à la résistance, l’élasticité et la souplesse de ces derniers. 

Mais la production de cette molécule indispensable à la santé du corps voit sa production diminuer avec l’âge. Dès la vingtaine d’années, elle diminue d’environ 1,5 % par an. Si au début, cela ne semble pas vous affecter, les conséquences finissent pas être visibles : 

  • la peau perd en élasticité et résistance : elle est moins lisse, des rides apparaissent, et elle est plus sensible aux modifications corporelles (cellulite, vergetures) ; 

  • les articulations se fragilisent, les cartilages s’affinent, ayant pour conséquence l’apparition de douleurs articulaires au repos et à l’effort ; 

  • les cheveux et les ongles sont plus cassants ; 

  • les muscles et les os sont plus fragiles et soumis à un risque de blessures plus important. 

Pour éviter ces désagréments qui peuvent altérer le bien-être, il est donc important de se supplémenter en collagène, afin de combler le manque de production par le corps. Le quotidien moderne et l’alimentation actuelle ne permettent pas forcément d’apporter autant de collagène que le corps n’en réclame. Il y a cependant quelques astuces pour y parvenir et fabriquer du collagène directement depuis la maison.